The Balitrip


Blog, Mood et blabla / mardi, octobre 16th, 2018

Les vacances touchent à leur fin, les choses sérieuses vont bientôt reprendre. Avant ça je ne peux pas ne pas vous parler de mon voyage à Bali. Tout simplement parce que c’est une île incroyable mais aussi parce que pour la première de ma vie je suis partie en vacance seule. A 30 ans certes, mais il vaut mieux tard que jamais. C’est juste la meilleure expérience de ma vie.

Ce voyage d’ailleurs je ne l’ai pas complètement choisis… Certes cette année j’avais décidé de partir seule mais je pensais partir quelque part en France car j’avais besoin de prendre un peu de recul. Entre le travail, le blog et ma vie personnelle j’avais un grand besoin de souffler un bon coup. Et puis, j’ai eu l’idée de rejoindre un ami sur Gili Air (une petite île à côté de Lombok) mais comme nous sommes deux poissards, au moment exact où j’ai pris mes billets, la terre s’est mise à trembler sur ces îles, les détruisant partiellement… Horrible ! Impossible d’aller là-bas ! Pour mieux accomplir nos projets personnels, mon ami et moi avons donc décider de faire route séparée à partir de là… et je me suis retrouvée avec des billets Paris-Bali (bien évidemment non remboursables sinon ça serait moins drôle) et des milliers de doutes.

Bali

Je n’ai pas eu la chance de faire beaucoup de gros voyages dans ma vie et encore moins de partir seule donc là, les deux cumulés, j’ai clairement paniqué. J’ai cherché tout ce que j’ai pu sur internet et surtout des témoignages de filles qui étaient déjà parties seules, de vraies backpackers. Il n’y en avait pas des masses, c’est donc pour ça qu’aujourd’hui, malgré la thématique mode de mon blog, j’ai décidé de faire une entorse à la règle et de vous raconter mes vacances. Car une chose est sûre, même s’il y a peu de témoignage, tous sont positifs et le mien le sera aussi. C’est une vraie expérience, à vivre au moins une fois dans sa vie.

Au fur et à mesure de mes recherches, j’ai trouvé tout et n’importe quoi… c’est le problème d’internet aujourd’hui pour toutes les recherches, il faut faire le tri. Tous mes proches ont essayé de me démotiver, me disant que j’étais folle, que je n’y arriverais jamais, qu’une fille ne part pas seule en vacances et encore moins à l’autre bout du monde, ils ont même été jusqu’à me donner des techniques pour essayer de me faire rembourser mes billets… RI-DI-CULE ! Et ça m’a encore plus motivée à le faire (oui je suis du genre tête brulée, quand on me dis de ne pas faire quelque chose ou que j’en serais pas capable et ben… je le fais direct) Heureusement le peu de témoignages que j’ai trouvé étaient plus que positifs et mon ami qui connaissait Bali m’a aussi beaucoup rassuré. Pour une fille seule d’après lui c’était LA destination… Ducoup j’ai gardé mes billets et je suis partie. Bon j’avoue je ne suis pas du tout partie en mode backpacker. Je me suis dit « ok tu te fais le délire mais reste “safe”, ça sera deux villes maximum sur un peu plus de deux semaines et ça sera déjà très bien ». J’ai donc réservé une semaine à Ubud et une semaine à Kuta, en vérifiant bien que tout était annulable… Au cas où… Au cas où quoi?… je ne le savais pas vraiment sur le coup. J’étais persuadée que j’allais passer mes journées toutes seules. J’ai pris une valise et non un sac à dos, je l’ai quand même blindé qu’à moitié de fringues et de quoi m’occuper sur place (21kg à l’aller – ce qui est un exploit de ma part sachant que de base je suis le genre de meuf qui doit vider une partie de sa valise à l’aéroport ou payer du surpoids).

 

Des débuts presque difficiles

 

Et me voici partie à l’aventure. La peur au ventre. Et l’envie de vomir… Mais mes doutes se sont vite dissipés. Dès l’aéroport j’ai rencontré une première fille, elle partait seule et pour la première fois elle aussi. C’est juste dommage qu’elle allait en Malaisie donc nous n’avions que le premier vol en commun mais ça m’a fait du bien de partager quelques moments avec elle, d’échanger nos impressions. Dans l’avion à côté d’elle il y avait un jeune homme du même âge que nous qui rejoignait sa copine aux Philippines, elle me l’a présenté et nous avons passé toute l’escale ensemble, soit près de 5 heures. Et puis nos chemins ont du séparés… Déjà quelques heures de voyage et deux rencontres… Je n’en revenais pas… J’avais hâte de voir ce que la suite du voyage me réservait… J’avais toujours un peu peur. Comment ça allait se passer là-bas ?… J’avais l’impression de faire un Koh Lanta version petite meuf parisienne ahahah.

Bali

J’ai atterris à Bali le mercredi en début d’après-midi. J’ai changé mes euros en rupiah et je me suis mise à chercher le taxi que j’avais réservé auprès de mon premier hôtel… Pas évident comme vous pouvez le voir. Je savais qu’il fallait que je joue plus à “Où est Charlie?”… Je l’ai jamais trouvé lui non plus… Mais un balinais, me voyant un peu perdue, est gentiment venu m’aider en me disant de demander un appel au micro. « La petite Annabel cherche son taxi pour Ubud » et il est apparu comme par magie.

En arrivant j’ai pris le temps de m’installer et de faire un tour de quartier le soir même. J’ai veillé à être prudente quand même, j’étais clairement en terre inconnue. Mais je me suis vite rendue compte que tout ce qu’on raconte sur Bali et les balinais est vrai… Des gens gentils, toujours souriants, la main sur le cœur. Il est bien évident que comme partout, il faut se renseigner sur les quartiers et éviter de se balader seule le soir là où ça craint. Mais je pense que c’est juste du bon sens qu’importe l’endroit où l’on va. Et puis à Ubud règne une atmosphère spéciale, très positive et apaisante. Je me suis vite sentie à l’aise là-bas. Les premières 24h ont quand même étaient dures car je n’ai pas rencontré des gens sympa aussi vite qu’à l’aéroport… Je commençais à me dire que c’était juste un coup de bol. Et puis je ne suis pas du genre à forcer le destin non plus.

 

Partir seule sans jamais l’être…

 

Pile 24h après mon arrivée, Lucie, une française d’une vingtaine d’années qui était au même hôtel que moi, est venue me parler. Le courant est très vite passé avec elle et son amie Laura, avec qui elle partageait ses vacances. Quelques heures après, elles m’ont présentées Louis, un ami à elles. Nous avons passé la soirée tous ensemble. Malheureusement, elles sont reparties d’Ubud dès le lendemain mais avant leur départ nous avons échangé nos coordonnées et elles m’ont proposées de faire un bout de chemin avec elles (elles étaient en mode backpackers, une ville différente tous les 2/3jours). J’ai dis oui sans hésité malgré cette valise que je regrettais déjà… Louis restait encore 2 jours sur place avant son retour en France. Nous avons donc décidé de visiter Ubud ensemble en long en large et en travers. Les vacances commençaient vraiment.

Bali

J’ai rejoins les filles 3 jours plus tard à Lovina. Là-bas nous avons rencontré Jon, un américain, qui s’est greffé à nous le reste du voyage. Tous les quatre avons ensuite fait Canggu. Puis nos chemins se sont séparés avec Lucie et Laura. Je suis partie avec Jon à Kuta puis retour à Ubud car il ne connaissait pas. Plus d’une semaine après mon arrivée, je me suis mise à faire guide personnel sur Ubud. Après ça les vacances commençaient doucement à se finir. Je me suis rendue compte que pour la première depuis longtemps j’avais complètement décrocher de mes projets, de tout ce que j’avais prévu et anticipé… et surtout qu’à aucun moment je me suis retrouvée seule. C’est moi qui ai pris la décision de faire mes derniers jours seuls à Sanur, trois jours, d’où je vous écris actuellement. La tête pleine de souvenirs et reposée. J’ai fini par comprendre que la solitude est un choix pas une fatalité. Il me reste encore un jour et quelques heures sur place et je pense déjà à revenir. Je n’ai pas tout vu, tout fait. Et puis surtout la prochaine fois… je prends un sac à dos. Et peut-être même une nouvelle destination… Qui sait…?

 

Le voyage de ma vie…

 

Au final Bali ça été cinq villes au lieu de deux et surtout de belles rencontres ! Lucie, Laura, Louis, Jon et sans oublier les locaux tous plus gentils les uns que les autres… MERCI ! J’espère que nos chemins se recroiseront un jour, vous êtes dans mon cœur maintenant !

 


 

Je sais que du coup je n’ai pas trop été présente sur les réseaux sociaux et surtout que j’ai pris un retard fou sur ce que j’avais prévu pour vous, pour le blog. Mais je sais aussi que je vais revenir avec les batteries rechargées à 100%, de nouveaux projets plein la tête et plein de surprises pour vous tout au long de l’année. Bientôt je vous posterais un article sur Bali plus mode avec mes achats sur place (comme il y a les cadeaux pour ma famille et mes amis, j’attends de leur offrir avant, pour ne pas gâcher les surprises, je pense que vous me comprenez). Je ne vous raconte pas non plus les détails de chaque ville car je ne prétends pas avec cet article devenir guide touristique et libre à vous de choisir et d’organiser VOTRE voyage de vos rêves. Il existe pour cela de très bon guide et site internet. Personnellement j’avais choisis le Lonely Planet, mais il en existe d’autres. Et surtout il y a des bloggeuses travel qui sont là pour ça, je pense à PetitesBulleD’ailleurs et Les Exploratrices qui personnellement m’ont inspirées pour mon voyage. Je voulais juste partager ces moments avec vous et surtout vous montrez que partir seule quand on est une femme peut changer une vie et qu’il n’y a pas de raisons d’avoir peur.

A bats les préjugés et foncez vous aussi !

 

On m’avait dit qu’avec ce genre de voyage il y aurait un avant et un après…

J’étais sceptique… Maintenant je sais !

 

Et vous alors, partir seule, ça vous tente ?

Conseils de Nana

 

 

Bali

Bali

Bali

Bali

Bali

Bali

Bali

Bali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *